Club d'Entreprises Développement Durable

Le Club Développement Durable - Finistère : un apprentissage continu.

ACCUEIL
Imprimer Imprimer
Actualités
Mise à jour : le 29/11/2018

Après-guerre, naissance d’EDF

Dans les années 30, deux cent entreprises privées assurent la production, une centaine le transport et plus de mille la distribution de l’électricité. L’approvisionnement et les tarifs de l’électricité sont alors très différents selon les prestataires et les régions. Après-guerre, la création d’un service public unique de l’électricité devient alors une nécessité.

1947 : La première grande tâche du Groupe est de reconstruire entièrement le réseau de transport.

1946 : Création par décision gouvernementale d’un monopole d’Etat.

L’ère des grands chantiers 

Dans les années 50, la France entame de grands chantiers grâce au plan Marshall qui assure 36% des dépenses d’investissement d’EDF de 1948 à 1952. La croissance de la consommation d’électricité nécessite la construction d’infrastructures de production et de transport de grandes capacités.

LES ANNEES 1960

EDF reconstruit le réseau, répond aux nouveaux besoins, qui sont immenses. Les grands barrages sortent de terre. Ils deviennent des monuments, inscrits dans le paysage national. Avec l’électricité, chaque famille, dans chaque coin du territoire, entre dans le monde moderne.

L’euphorie de la croissance 

Le pays connaît une période euphorique avec une croissance de l’économie mondiale et de la France de 5,3% par an. Les Français s’équipent de téléviseurs, réfrigérateurs, appareils électroménagers en tout genre.

LES ANNEES 1970

Les 30 Glorieuses sont en marche. C’est une course. Tout le monde veut grandir : collectivités, clients particuliers… EDF relève le défi.

1973 : le choc pétrolier. Pour EDF, c’est une nouvelle bataille à gagner. En un temps record, nous bâtissons le parc nucléaire français : Gravelines, Paluel, Fessenheim, Civaux et bien d’autres pour assurer l’indépendance énergétique du pays.

 

LES ANNEES 1990 / 2000

Avec la hausse de la consommation, EDF relève un nouveau défi technologique pour assurer l’approvisionnement du pays. Le monde change, EDF aussi.

L’ouverture à la concurrence et à l’international

Le marché de l’électricité s’ouvre à la concurrence et EDF se développe en Europe. Les échanges s’intensifient, ainsi que les prises en compte des problématiques de développement durable.

Responsabilité environnementale

 

La production d’électricité est responsable de près de 38 % des émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie. Cela confère une responsabilité de fait au groupe EDF, qu’il a intégrée dans sa stratégie bas carbone. Grâce à son mix énergétique peu carboné, c’est l’un des électriciens européens les moins émetteurs de CO2.

 

UNE ÉLECTRICITÉ PEU CARBONÉE POUR LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

En 2014, le groupe EDF a émis 64 millions de tonnes de CO2, dont 8 millions en France. Au regard de la quantité d’électricité produite, il est cependant l’un des électriciens européens les moins émetteurs, avec un facteur carbone de 102 g de CO2/kWh produit. En France, le facteur carbone d’EDF a été de 17 g /kWh produit en 2014.