Club d'Entreprises Développement Durable

Le Club Développement Durable - Finistère : un apprentissage continu.

ACCUEIL
Imprimer Imprimer
Actualités
Mise à jour : le 29/11/2018

PORTRAIT: LE GROUPE SALAUN

Création : 1932 à Pont de Buis

Siège social : Pont de Buis

Chiffre d’affaires 2011 : 222M€

Sociétés du groupe : Salaun Evasion, Salaun Holidays, Salaun Travels, Salaun Autocars, Balad, La Boutique des Groupes

700 points de vente en France et en Belgique

41000 places d’avions affrétées chaque année

115 agences de voyages en propre

190 000 clients en 2010

Effectif : 800 salariés en France et en Belgique

Signataire de la Charte du voyage

Certification ISO 14001pour sa filiale Salaün Autocar
 

Au début du monde, au début de l’histoire : le Finistère...

Le Groupe Salaün plonge ses racines dans le Centre-Finistère, à Pont-de-Buis où, en 1932, Michel Salaün, le grand-père de Michel, fit rouler son premier car et transporta ses premiers passagers.

Michel Salaün, son petit-fils, est resté fidèle à sa terre d’origine. Il fait de l’attachement à ces racines familiales et historiques le creuset dans lequel s’épanouissent les valeurs qui donnent sa force et son originalité au groupe. Notamment une proximité sans cesse renforcée avec la clientèle, le partage de la passion du voyage et le souci d’une prestation de qualité.

« Les gens économisent souvent pendant longtemps pour s’offrir un voyage. Nous n’avons pas le droit de les décevoir », rappelle sans cesse Michel Salaün à ses collaborateurs. Ces derniers sont aujourd’hui plus de 850 répartis dans toute la France. 130 sont établis à Pont-de-Buis – dans la maison « mère » où le groupe a toujours son siège – et à Châteaulin, à quelques kilomètres de là, où se trouvent notamment  les infrastructures liées à l’exploitation des autocars. Depuis moins d’un an, ce site accueille aussi le service réservations, dans de nouveaux locaux dont l’architecture, inspirée de celle du Goum de Moscou, a été voulue comme une ouverture sur le Monde et une invitation au voyage.

Pour Michel Salaün, attaché au développement économique de sa terre natale et à son rayonnement, le Finistère n’est pas le Bout du Monde. Il en est la porte d’entrée.

 

Michel Salaün, 51 ans, l’actuel président du Groupe est un perfectionniste et un homme d’action qui a su faire évoluer la petite entreprise familiale en une belle PME capable de rivaliser, dans le monde entier, avec des tour-opérateurs conséquents. Ce grand voyageur parcourt le monde entier depuis plus de 20 ans  à la recherche de nouvelles opportunités de voyages dans des pays qui restent encore à explorer.

Une entreprise familiale dans la cour des grands

A partir de son socle terrien et familial, l’entreprise va de développer et prendre son envol pour honorer la devise que Michel Salaün a fièrement donnée à Salaün Holidays : « Nous vous offrons le monde ». De 1932 à 2012, l’entreprise de transports en commun de voyageurs devient agence de voyages spécialisée dans les voyages pour groupes constitués (1986) puis l’un des Tour-opérateurs nationaux les plus importants. Une belle histoire qui fête ses 80 ans en 2012.

Aujourd’hui, alors que les grands tour-opérateurs sont contrôlés par des investisseurs extérieurs au monde du tourisme, le Groupe Salaün – qui s’est hissé au 14° rang sur le plan national, en prônant un développement constant et raisonné – est aussi le premier groupe de tour-operating français à capital exclusivement familial. Il est en effet détenu à 95% par Michel Salaün lui-même, les 5% restants appartenant à sa sœur, Pascale Salaün.

Un tour-opérateur passionné

Le développement constant et l’originalité du Groupe Salaün trouvent sans doute leur explication dans la passion du voyage qui habite Michel Salaün et dans le souci permanent qu’il a de faire partager cette passion à ses collaborateurs et d’en faire profiter ses clients. Sans cesse en déplacements, courant le monde à longueur d’année, Michel Salaün peut, à juste titre, se vanter de connaître plus de 95% des destinations que son groupe propose.

Sortant des sentiers battus et des grands classiques du métier, il a été – et est toujours – un pionnier qui se fait fort de découvrir et de proposer des destinations nouvelles et peu connues, notamment en Russie et dans toute l’Asie centrale. Très souvent, pour être certain de proposer les meilleurs services, il a créé sur place des sociétés en partenariat avec des opérateurs locaux dont il avait pu vérifier la compétence et le sérieux.

Aujourd’hui, les différents catalogues du groupe Salaün sont vraiment à la hauteur de la devise de la société originelle : ils offrent le monde !

 

Pour un tourisme solidaire et citoyen

Ils offrent aussi, dans un monde confronté à de grands défis écologiques et à des mutations politiques fondamentales, l’occasion aux clients de pratiquer un tourisme responsable, durable et solidaire, respectueux de l’environnement, des pays visités et de ceux qui y habitent.

« Pour être beau et réussi, le voyage doit être un bonheur partagé », écrit Michel Salaün dans l’éditorial du Catalogue 2012 de Salaün Holidays.

Le tourisme solidaire a pris ces dernières années la forme d’actions concrètes. Ainsi, pendant cinq ans, par l’intermédiaire d’une association humanitaire, Salaün Holidays a apporté son aide à Maïntepa, un village situé à une centaine de kilomètres au nord de Samarcande, en Ouzbékistan. Au total, 27 900 euros ont été versés à l’association et ont permis de soutenir l’enseignement du français dans le collège et de mettre en œuvre des actions de développement durable : énergie solaire, creusement d’un puits…

Cette action s’est poursuivie l’an passé dans un autre village d’Ouzbékistan, Sazagan, au sud de Samarcande. Avec la même ambition : participer au développement d’un village et améliorer les conditions de vie de la population et notamment celles des enfants. Il s’agit aussi de permettre aux touristes de constater les résultats de ces efforts et de découvrir, hors des cadres conventionnels du tourisme, la réalité du pays qu’ils visitent tout en nouant des liens de fraternité avec les gens qui les accueillent.

Une action de développement, bâtie sur le même concept, a été initiée l’an dernier au Vietnam, à Cantho, dans le détroit du Mékong. Son objectif est d’apporter une aide aux écoliers de Cantho. En quelques mois, une salle de classe a été construite pour l’enseignement du français. A terme, les meilleurs élèves en français se verront attribuer une bourse pour pouvoir entamer des études supérieures.

Il y a deux ans, le Groupe Salaün a également offert un minibus à une ONG d’Oulan-Bator, en Mongolie. Convoyé sur place par des finistériens, il sert au transport de bergers que l’on a incité à regagner la steppe qu’ils avaient quittée et qui, désemparés et inadaptés, sombraient dans une misère morale et économique à Oulan-Bator.

De son côté, National Tours a initié, toujours sur le modèle de Maïntepa, une action de solidarité dans le village d’Achrol, à Jaïpur, en Inde. Là encore, les touristes qui font un circuit dans ce pays passent par ce village et peuvent se rendre compte des résultats des actions dont ils sont les partenaires avec leur tour-opérateur.

A l’avenir, les actions de ce genre – toujours ciblées sur le développement durable et le soutien aux écoles – seront amenées à se développer en fonction des opportunités et des relais locaux qui seront trouvés.

 

C’est donc tout naturellement que le Groupe Salaün est signataire de la Charte du Voyage « Tourisme et Ethique ».

 

Environnement : du concret !

Pour que le monde reste une belle terre d’aventures et de découvertes, il faut le protéger !

Depuis plusieurs années, le Groupe Salaün, sous l’impulsion de son Président, s’est engagé  concrètement dans des actions portant sur la protection de l’environnement.

Ainsi, dès avril 2010, Salaün Autocars a été le premier autocariste en France à être certifié selon la norme ISO 14001, référence mondiale en matière de protection de l’environnement.

Cette certification – qui a nécessité une réflexion globale sur le fonctionnement de l’entreprise – est aussi une manière de montrer tout l’intérêt que Michel Salaün porte encore à l’autocar, qui reste le moyen de transport le plus écologique avec le plus faible taux d’émission de CO2 par kilomètre/passager. Chez Salaün – où les conducteurs reçoivent une formation à l’éco-conduite - on fait même mieux que la moyenne nationale. Car l’autocar n’a pas été oublié dans le développement du groupe.

Constamment renouvelée et améliorée, la flotte des autocars du Groupe Salaün est l’une des plus modernes et des plus « propres » de France.

Les derniers véhicules acquis – conçus selon le concept Imperial Space et Royal Space imaginé par Michel Salaün – proposent un niveau de confort équivalent à celui des Business class aériennes et redonnent au tourisme en autocar tout son charme (convivialité) et tout son intérêt (sécurité, économie…).

Par ailleurs, toujours dans cette démarche écologique, le Groupe Salaün ne sélectionne que des compagnies aériennes qui respectent les conventions européennes et internationales, notamment en matière de développement durable.

On notera enfin que toutes les publications du Groupe Salaün (catalogues, brochures…) sont imprimées sur du papier recyclé ou issu de forêts gérées selon les principes PEFC.

Pour plus d’informations, visitez le site de Salaün Holidays http://www.salaun-holidays.com/